Faire évoluer l’administration publique

Réformer le recrutement et la carrière des hauts fonctionnaires

Faire évoluer la fonction publique.jpg

Dans un monde en mutation permanente, ça n’a plus de sens de garantir 45 ans de « carrière dorée » à une personne pour la seule raison qu’elle a réussi un concours de haut niveau à l’âge de 20 ans.

La haute fonction publique administrative, qui fonctionne depuis 70 ans en recrutant des jeunes gens à l’ENA puis en leur garantissant un déroulement professionnel, est à bout de souffle.

Aujourd’hui, une fois passée l’étape de l’ENA, la progression de carrière du haut fonctionnaire est quasi automatique et les grades et les salaires augmentent mécaniquement au fil des ans. Même lorsque ce n’est pas pleinement mérité ou qu’ils ne sont manifestement pas formés pour occuper la fonction, notamment sur les plans managérial, stratégique ou prospectif.

Le passage en cabinet ministériel – donc dans des fonctions politiques – joue en outre un rôle d’accélérateur de carrière qui est rarement justifié.

Je propose de subordonner leur progression de carrière à des formations et examens ou concours réguliers, comme c’est le cas pour les officier supérieurs des armées avec le passage obligatoire par l’Ecole de Guerre pour accéder au grade et fonctions de général/amiral. C’est notamment en management, leur point faible, que les hauts fonctionnaire devraient être testés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s