S’engager avec force sur des enjeux internationaux

1 – S’engager avec force pour la diplomatie pacifique

diplomatie pacifique.jpg

Depuis des années, la France s’est engagée sur de nombreux théâtres d’opérations militaires avec des résultats parfois catastrophiques sur le plan politique (ex : Libye).
Son plus grand succès récent est sans doute l’accord de Paris à l’issue de la COP21, en décembre 2015. C’est la preuve que lorsque notre pays, en travaillant étroitement avec ses partenaires européens, se consacre aux grands enjeux de son époque, il est capable d’obtenir de beaux succès.

C’est pourquoi je propose de s’engager avec force, avec l’Union européenne, pour l’accès de tous les pays africains, y compris les plus pauvres, à l’eau potable, l’électrification propre, et la souveraineté alimentaire.

Engageons-nous résolument pour une diplomatie pacifique ambitieuse !

D’autant que l’on peut, autour des engagements proposés ci-dessous, créer un très grand nombre d’emplois en Europe et dans les pays en développement, contribuant ainsi à lutter contre le chômage, réduire les migrations économiques et offrir des expériences extraordinaires à beaucoup de jeunes Français et Européens.

2 – S’engager avec force pour la protection et la dépollution des océans

dépollution des océans.jpg

Aujourd’hui, il y aurait 150 millions de tonnes de déchets en plastique dans les océans. La fondation Ellen McArthur nous alerte sur le fait qu’en 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans. Cela menace de façon évidente les écosystèmes et l’humanité. Il est temps d’agir, d’autant que la France a le deuxième domaine maritime au monde.
C’est pourquoi je propose de s’engager avec force, avec nos partenaires européens, pour la protection et la dépollution des océans, en particulier pour le nettoyage des « mers de plastique » et du désormais tristement célèbre 7ème continent.

3 – S’engager avec force pour la sauvegarde des espèces animales et végétales menacées

sauvegarde des espèces animales et végétales menacées.jpg

Selon la liste rouge de l’UICN*, au moins 1 oiseau sur 8, 1 mammifère sur 4 et 1 amphibien sur 3 sont listés comme menacés. Il a été estimé que 15 à 37% de toutes les espèces sont vouées à l’extinction d’ici 2050 à moins que des actions de conservation de large ampleur  ne soient entreprises de manière rapide et durable.

Cette disparition des espèces réduit la biodiversité c’est-à-dire la richesse du patrimoine naturel, et menace le fonctionnement des écosystèmes.

L’impact sur l’humanité et sur son mode de vie est alarmant : difficultés d’approvisionnement en oxygène, en nourriture, eau potable, ressources énergétiques et génétiques… **

Je propose de s’engager avec force pour la sauvegarde des espèces animales et végétales menacées.

Pour ce faire, les solutions sont déjà connues : créations de réservoirs – ou zones vitales – et de corridors biologiques en Europe et au-delà, lutte contre l’émergence de zones stériles, conversion à une agriculture biologique, arrêt de la déforestation, limitation de la consommation des énergies fossiles et de l’émission des gaz à effet de serre…

*UICN = Union internationale pour la conservation de la nature

** Donne une voix à l’Europe, avril 2015, PACE20 Editions, pages 75 et suivantes, logiques de préservation et valeurs de la biodiversité, quels enjeux pour l’Europe ? Cliquez ici pour le lire.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s